La peur dentaire des enfants est-elle causée par les parents?

La peur dentaire des enfants est-elle causée par les parents ?

La peur ou l’anxiété dentaire représente un obstacle pour tout le monde, enfants, parents et techniciens. L’anxiété des enfants (et le manque de coopération qui en découle) est l’une des questions les plus importantes dans les soins dentaires pédiatriques. Comme les soins dentaires sont un élément important de la santé de votre enfant, il ou elle doit coopérer pendant le traitement.

De nombreux chercheurs se sont penchés sur les causes de l’anxiété dentaire et ont déterminé pourquoi certains enfants éprouvent une peur débilitante, alors que d’autres peuvent subir des interventions sans trop de problèmes. Ces études ont observé la dynamique familiale, les facteurs socio-économiques ainsi que l’angoisse des parents.

Bien que les dentistes pédiatriques soient formés pour répondre aux besoins (et aux craintes) uniques des enfants, il existe certaines mesures que les parents peuvent prendre pour faciliter la visite de leur enfant chez le dentiste. Nous vous guiderons à travers les divers aspects de la peur dentaire des enfants, de l’effet que les parents ont en provoquant l’anxiété et les stratégies qui peuvent aider à calmer votre enfant au cabinet de votre dentiste.

L’anxiété dentaire dans la littérature

De nombreuses études ont cherché à étudier le lien entre l’anxiété dentaire des enfants et celle des parents. Une étude menée par l’Université de Madrid a révélé qu’un membre de famille anxieux pouvait augmenter de façon significative l’anxiété des autres, dans un processus appelé  » contagion émotionnelle « . Cette étude a révélé que l’anxiété des pères avait l’impact le plus significatif dans la communication du danger aux enfants.

Une étude menée à Göteborg, en Suède, a révélé que sur 99 enfants d’âge scolaire, 45 % de ceux qui avaient un comportement problématique au cabinet du dentiste avaient un parent qui avait des craintes semblables.

Une autre étude menée à Hong Kong a révélé que la structure familiale a un impact important sur l’anxiété dentaire des enfants. Les enfants de familles monoparentales avaient beaucoup moins d’anxiété que ceux de familles nucléaires. Les garçons ayant des frères et sœurs avaient tendance à éprouver plus d’anxiété dentaire que les enfants nés seuls.

Accompagnement des enfants pendant le traitement

En raison de l’évolution des rôles parentaux, de plus en plus d’adultes veulent accompagner leurs enfants à la clinique dentaire. Si vous choisissez de vous asseoir avec votre enfant dans la salle de traitement, essayez de maintenir un comportement calme et serein. Les enfants réagiront négativement lorsqu’ils percevront votre anxiété car ils supposeront alors qu’il y a un danger.

Lorsque vous faites face à la phobie dentaire de votre enfant, il est nécessaire d’être patient, même s’il fait une crise de colère. Rester calme aidera à mettre votre enfant à l’aise plus rapidement, alors que les réprimandes peuvent aggraver la situation.

Certains enfants peuvent se comporter normalement lorsque leur parent n’est pas dans la pièce, ce dont il faut tenir compte avant de décider de s’asseoir avec votre enfant pendant le traitement. Le dentiste et le parent ont tous deux un rôle à jouer pour apaiser ou augmenter l’anxiété de l’enfant. Si l’un des parents a une phobie du dentiste, que ce soit à cause d’une anxiété générale ou d’une expérience négative, il est préférable que l’autre conjoint accompagne l’enfant afin que la peur de ce parent ne soit pas transmise.

Ce que font les dentistes pour aider

Les dentistes pédiatriques sont formés pour traiter l’anxiété dentaire chez les enfants. Ces spécialistes ont de nombreuses stratégies qu’ils peuvent utiliser lorsqu’ils interagissent avec des enfants. Les dentistes peuvent faciliter le processus en souriant et en plaisantant avec l’enfant, en le distrayant, lui racontant des histoires ou en lui demandant de résoudre une énigme ou un casse-tête. Le dentiste pédiatrique prend également des mesures pour surveiller l’environnement de son cabinet dentaire.

Certains cabinets de dentistes pédiatriques peuvent avoir une télévision ou de la musique qui joue en arrière-plan pour distraire l’enfant. Ils peuvent accrocher des dessins animés et des affiches pour enfants afin de rendre la clinique plus conviviale. Certains cabinets de médecine générale ont des affiches avec des images graphiques de maladies bucco-dentaires, telles que les caries graves ou les maladies parodontales. Les dentistes pédiatriques éviteront d’avoir ces affiches dans les salles de traitement des enfants.

Les dentistes pédiatriques et les hygiénistes dentaires peuvent également porter des masques colorés. Ils peuvent porter des personnages de dessins animés ou des animaux familiers, qui permettent à l’enfant de se rapprocher de son environnement. Comme beaucoup d’enfants craignent le bruit ou l’apparence de certains instruments, certains techniciens leur donneront des noms amusants pour qu’ils paraissent moins effrayants.

Ce que les parents peuvent faire

D’abord, les parents doivent faire tout ce qu’ils peuvent pour rester calme. Ne menacez pas de punir votre enfant pour sa mauvaise conduite chez le dentiste. Certains parents disent à leur enfant qu’il recevra une punition s’il ne se comporte pas bien, mais cela associe des sentiments négatifs avec le dentiste, ce qui amène l’enfant à penser que les traitements dentaires sont une punition pour un mauvais comportement.

Si votre enfant est en détresse, le fait de parler d’un ton doux et uniforme l’aidera à se calmer plus rapidement. Essayez d’éviter d’utiliser certains mots qui pourraient déclencher l’anxiété, comme « douleur « , « aiguë  » ou « injection « . Les dentistes sont formés pour éviter ces mots et décrire les procédures d’une manière qui les rend moins effrayantes.

Ne parlez pas d’expériences négatives avec le dentiste en présence de vos enfants. Cela ne fera que les encourager à développer une perception négative du bureau de votre dentiste.

Enfin, soyez ouvert avec votre enfant. Dites-lui à l’avance s’il va chez le dentiste afin qu’il ait le temps de se préparer. Essayez de ne pas entrer dans les détails s’ils posent trop de questions, mais répondez plutôt par des réponses simples, pour éviter que leur imagination ne s’emballe.