La succion du pouce chez les enfants : Conséquences et prévention

La succion du pouce chez les enfants : Conséquences et prévention

Les enfants utilisent la succion du pouce comme une technique d’auto-apaisement, à la fois pour soulager leur anxiété, et pour s’aider à dormir. Cette habitude, qui peut même commencer dans l’utérus, se poursuit habituellement jusqu’à l’âge de deux à quatre ans. Certains enfants vont perdre cette habitude relativement tôt, entre six et sept mois, mais pourront facilement la reprendre s’ils sont stressés durant l’enfance.

De nombreux parents craignent que leur enfant ne soit victime d’intimidation à l’école à cause de la succion du pouce. Cependant, l’effet de la succion du pouce sur les dents, la bouche et la mâchoire de votre enfant est beaucoup plus préoccupant d’un point de vue de dévelopment global. La succion continue du pouce peut causer une dépression dans le palais de votre enfant et un rétrécissement de la mâchoire supérieure, ce qui peut entraîner un zozotement qui devra alors être corrigé en orthophonie. Au fur et à mesure que les dents permanentes de votre enfant grandissent, elles peuvent également se désaligner et causer des problèmes dentaires plus tard dans la vie de ce dernier.

L’Association Americaine de Pédiatrie suggère que les parents ne devraient s’inquiéter de la succion du pouce que lorsque l’enfant a atteint l’âge de cinq ans. D’autres pédiatres croient cependant qu’il faut tout faire pour abandonner la succion du pouce aussitôt que l’enfant atteint l’âge de trois ans.
Il est important de se rappeler que la succion du pouce est une façon pour l’enfant de se calmer en période de stress. Faites donc preuve de douceur en addressant cette habitude de votre enfant. Ne grondez pas ou n’humiliez pas votre enfant, utilisez plutôt des méthodes rassurantes qui l’encouragent à se défaire de cette habitude par lui-même. Le fait de cesser subitement une habitude qu’ils utilisent comme mécanisme d’adaptation peut causer des troubles émotionnels et de l’embarras.

Nous vous suggérons les conseils suivants pour savoir ce que vous devriez et ne devriez pas faire pour encourager votre enfant à cesser de sucer son pouce.

Ce que vous pouvez faire :

1. Utiliser le renforcement positif. Félicitez vos enfants de ne pas sucer leur pouce, plutôt que de les punir ou de les réprimander quand ils le font. Vous pourriez envisager de petites récompenses pour encourager leur progrès, comme un système d’autocollants que votre enfant utilise pour gagner un jouet ou une gâterie dans un restaurant préféré.

2. Fixez des objectifs plus modestes pour votre enfant. Comme les enfants sucent souvent leur pouce pour les aider à s’endormir, vous pourriez lui dire que la succion du pouce n’est pas autorisée une heure avant le coucher.

3. Dites à votre enfant que vous l’aiderez quand il voudra arrêter de sucer son pouce. Cela amène l’enfant à abandonner de son propre chef et lui donnera un sentiment de plus grande autonomie.

4. Si votre enfant suce son pouce par ennui ou par habitude nerveuse, trouvez lui quelque chose avec lequel il peut jouer à table, comme un jeu de ficelle, une balle rebondissante ou un même un casse-tête.

5. Découvrez ce qui rend possiblement votre enfant anxieux. Réconfortez-le et encouragez-le à trouver de meilleures solutions pour faire face à la situation.

6. Rappelez gentilement à votre enfant de ne pas sucer son pouce. Pensez à lui rappeler quand il suce son pouce, car il ne s’en rend peut-être même pas compte. Comme nous l’avons mentionné, critiquer et réprimander votre enfant rendra plus difficile l’abandon de cette habitude, car cela pourrait contribuer à augmenter son stress émotionnel.

7. Si vous pensez que votre enfant suce son pouce pour attirer votre attention, ignorez-le. Votre enfant finira par y renoncer tout seul.

8. Demandez à votre dentiste de vous aider. Pour certains enfants, il est plus efficace de demander au dentiste d’expliquer pourquoi la succion du pouce est mauvaise que de forcer les parents à intervenir par eux-mêmes.

9. Si vous vous inquiétez d’intimidation auprès de ses pairs, sachez simplement que votre enfant est beaucoup plus susceptible d’abandonner cette habitude à cause de la pression de ses pairs que par une intervention de votre part.

Ce que qu’il ne faut pas faire :

1. Ne dites pas à votre enfant de ne pas sucer son pouce en public. Corrigez le problème à la maison pour éviter l’embarras.

2. Ne craignez pas que l’habitude ne dure éternellement. Votre enfant s’en sortira. Certains abandonnent l’habitude plus tôt que d’autres. Certains le font seuls, d’autres peuvent avoir besoin d’un peu d’aide.

3. N’empêchez pas votre enfant de sucer son pouce après qu’il se soit fait mal. Laissez votre enfant se calmer lorsqu’il est déprimé et encouragez-le dans les moments plus forts.

4. Certains suggèrent des mesures plus radicales comme mettre une substance au goût désagréable sur le pouce de votre enfant ou le faire dormir avec une chaussette sur la main ou du ruban adhésif sur les doigts. Ces méthodes frustreront et bouleverseront votre enfant lorsqu’il tentera de soulager son propre stress. Envisagez d’utiliser des méthodes positives qui l’encouragent à cesser de sucer son pouce par lui-même, plutôt que de le forcer à abandonner sa stratégie d’adaptation.

5. Ne dites pas simplement à votre enfant qu’il n’a plus le droit de sucer son pouce. Les adultes ne comprennent pas toujours ce que cette habitude signifie pour les enfants et le stress qu’ils peuvent vivre lorsqu’ils entrent dans le monde de l’enfance. Votre enfant se débarrassera de cette habitude, alors ne l’humiliez pas et ne le découragez pas pendant qu’il le fait, souvent subconsciemment.